Lexique

Lexique des divers termes utilisés en informatique et sur Internet

Matériel :

  • BIOS : BIOS est l'abréviation de Basic Input Output System. Le BIOS est un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère servant à faire des opérations basiques (écrire à l'écran, lire un disque dure, etc...). Le BIOS est presque toujours développé par le fabricant de cette carte mère car il contient les routines élémentaires pour effectuer les opérations.

  • Carte Graphique : Une carte graphique ou carte vidéo est une carte d'extension d'ordinateur dont le rôle est de produire une image affichable sur un moniteur d'ordinateur.

  • CPU / Processeur : Le processeur, (ou CPU, Central Processing Unit) est le composant essentiel d'un ordinateur qui interprète les instructions et traite les données d'un programme.

  • Disque Dure : Le disque dur ou Hard Disk Drive est une mémoire de masse magnétique. Il est utilisé pour l'archivage et la sauvegarde. Les disques durs font l'objet de multiples usages au-delà des ordinateurs, on peut les retrouver notamment dans des caméscopes, des lecteurs/enregistreurs de DVD de salon, des consoles de jeux vidéo, des assistants numériques personnels et des téléphones mobiles.

  • Firewall / Pare-feu : Un pare-feu est un élément du réseau informatique, logiciel et/ou matériel, qui a pour fonction de faire respecter la politique de sécurité du réseau, celle-ci définissant quels sont les types de communication autorisés ou interdits.

  • Modem : Le modem est un périphérique servant à communiquer avec des utilisateurs distants. Il permet par exemple d'échanger (envoi/réception) des fichiers, des fax ou de se connecter à Internet.

  • NAS : NAS ou Network Attached Storage désigne un périphérique de stockage relié à un réseau dont la principale fonction est le stockage de données en un gros volume centralisé. Le serveur NAS a pour vocation d'être accessible depuis des clients à travers le réseau pour y stocker des données.

  • Pare-feu : voir sous Firewall

  • RAID : En informatique, le mot RAID désigne une technologie permettant de stocker des données sur de multiples disques durs afin d'améliorer certaines caractéristiques en fonction du type de RAID choisi, qu'il s'agisse de la tolérance aux pannes, de l'intégrité des données, ou des performances de l'ensemble.

  • RAM : La mémoire vive, mémoire système ou mémoire volatile (RAM (Random Access Memory mémoire à accès aléatoire) est la mémoire dans laquelle un ordinateur place les données lors de leur traitement. Les caractéristiques de cette mémoire sont sa rapidité d'accès (cette rapidité est essentielle pour fournir rapidement les données au processeur) et sa volatilité (cette volatilité implique que les données sont perdues dès que l'ordinateur cesse d'être alimenté en électricité).

  • Routeur : Un routeur est un élément intermédiaire dans un réseau informatique dont le rôle est de transmettre à un autre nœud du réseau les paquets dont la destination se trouve sur un autre sous-réseau que celui de provenance. Un routeur peut être matériel ou logiciel. De nos jours, un routeur est généralement l'élément qui permet à un utilisateur de connecter son réseau domestique à Internet.

  • Serveur : Un serveur est l'un des éléments participant au mode de communication client-serveur entre des logiciels: un logiciel dit « client » envoie une requête à un logiciel « serveur » qui lui répond, le tout suivant un protocole de communication. Par extension, on désigne par serveur l'ordinateur hébergeant de tels logiciels serveurs. Les logiciels clients s'y connectent à travers un réseau informatique. Les serveurs offrent des services qui permettent, par exemple, de stocker des fichiers, transférer le courrier électronique, héberger un site Web, etc. Il est possible pour un ordinateur ou un logiciel d'être client et serveur en même temps.

  • Terminal : En informatique, un terminal désigne un ensemble de périphériques de sortie (écran...) ou d'entrée (clavier, souris...), en quelque sorte l'extrémité d'un réseau. Les terminaux sont reliés à un serveur, un ordinateur qui se chargera de traiter les entrées de l'utilisateur et de renvoyer au terminal les informations résultant des traitements. La communication entre un serveur et un terminal peut emprunter différents supports (liaison téléphonique, réseaux informatiques...).

Logiciel :

  • Base de Données : Une base de données, usuellement abrégée en BD ou BDD, est un ensemble structuré et organisé permettant le stockage de grandes quantités d'informations afin d'en faciliter l'exploitation (ajout, mise à jour, recherche de données). Une base de données se traduit physiquement par un ensemble de fichiers présent sur une mémoire de masse (bien souvent un disque). Certaines peuvent être accessibles via les réseaux, on parle alors de base de données en ligne.

  • Base de Registre : La base de registre est une base de données utilisée par le système d'exploitation Windows. Elle contient les données de configuration du système d'exploitation et des autres logiciels installés désirant s'en servir. Microsoft utilise aujourd'hui plutôt le terme Registre Windows pour parler de cette base de données. Le plus souvent, les utilisateurs modifient la base de registre de façon transparente, via une interface graphique. Il existe des cas où aucune interface graphique n'est prévue ; il est alors nécessaire d'utiliser l'outil Regedit, mais dans ce cas, il n'y a pas de garde-fou, le logiciel ne vérifie aucun des paramètres modifiés par l'utilisateur.

  • Firewall / Pare-feu : Un pare-feu est un élément du réseau informatique, logiciel et/ou matériel, qui a pour fonction de faire respecter la politique de sécurité du réseau, celle-ci définissant quels sont les types de communication autorisés ou interdits.

  • Flash : Adobe Flash (anciennement Macromedia Flash), ou simplement Flash, se réfère à Adobe Flash Player et à un logiciel multimédia. Flash Player, développé et distribué par Adobe Systems, est une application client fonctionnant sur la plupart des navigateurs Web.

  • Freeware / Graticiel : Un freeware ou graticiel est un logiciel mis gratuitement à disposition par son créateur soit en tant que logiciel libre, soit en tant que logiciel propriétaire, auquel cas il est soumis à certaines contraintes quant à sa diffusion. Les graticiels ne doivent pas être confondus avec les logiciels commerciaux diffusés de manière bridée en termes de fonctionnalités (dit de démonstration), ou en termes de durée d'utilisation (partagiciel, shareware en anglais). Ils sont parfois financés par la publicité qu'ils contiennent (Adware).

  • Gif : Le GIF ou Graphics Interchange Format (littéralement « format d'échange d'images ») est un format d'image numérique couramment utilisé sur Internet.

  • IIs : Internet Information Services, communément appelé IIS, est le logiciel serveur Web de la plateforme Windows.

  • Jpg/.jpeg : JPEG (également appelé JPG) est un acronyme de Joint Photographic Experts Group, nom d'un comité créé en 1986 résultant de la fusion de plusieurs groupes (d'où le joint) de professionnels de l'industrie de l'image. Ce comité a donné son nom à la norme ouverte de compression d'images numériques JPEG. Ensuite cette norme a donné son nom au format de données défini et au format de fichier le plus utilisé pour contenir ces données. Généralement, le terme JPEG fait référence à la norme de compression JPEG.

  • Logiciels Libres : Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite libre donne à chacun le droit d'utiliser, d'étudier, de modifier, de dupliquer, de donner et de vendre le logiciel. Richard Stallman a formalisé la notion de logiciel libre dans la première moitié des années 1980 puis l'a popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF).

  • Open Source : La désignation Open Source (source ouverte en français) s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source, et de travaux dérivés. On qualifie souvent un logiciel libre d'Open Source, car les licences compatibles Open Source englobent les licences libres selon la définition de la FSF. Le terme Open Source est en concurrence avec le terme Free Software recommandé par la FSF.

  • Pare-feu : voir sous Firewall

  • Png : Le PNG (Portable Network Graphics) est un format d'images numériques ouvert, qui a été créé pour remplacer le format GIF, à l'époque propriétaire et dont la compression était soumise à un brevet. Le PNG est un format non destructeur spécialement adapté pour publier des images simples comprenant des aplats de couleurs.

  • QuickTime : QuickTime est un framework multimédia développé par Apple. Cette technologie a été créée en 1989, puis mise sur le marché en 1991 pour le Macintosh. Elle fut portée sur Microsoft Windows en 1992 afin d'accélérer son adoption par l'industrie. QuickTime est composé de 3 éléments principaux : le format de fichier ".mov" documenté et libre d'usage, les logiciels de lectures de médias (gratuit et payant) et des outils de développements pour les éditeurs de logiciels et de matériels.

  • RAID : En informatique, le mot RAID désigne une technologie permettant de stocker des données sur de multiples disques durs afin d'améliorer certaines caractéristiques en fonction du type de RAID choisi, qu'il s'agisse de la tolérance aux pannes, de l'intégrité des données, ou des performances de l'ensemble.

  • Routeur : Un routeur est un élément intermédiaire dans un réseau informatique dont le rôle est de transmettre à un autre nœud du réseau les paquets dont la destination se trouve sur un autre sous-réseau que celui de provenance. Un routeur peut être matériel ou logiciel. De nos jours, un routeur est généralement l'élément qui permet à un utilisateur de connecter son réseau domestique à Internet.

  • Serveur : Un serveur est l'un des éléments participant au mode de communication client-serveur entre des logiciels: un logiciel dit « client » envoie une requête à un logiciel « serveur » qui lui répond, le tout suivant un protocole de communication. Par extension, on désigne par serveur l'ordinateur hébergeant de tels logiciels serveurs. Les logiciels clients s'y connectent à travers un réseau informatique. Les serveurs offrent des services qui permettent, par exemple, de stocker des fichiers, transférer le courrier électronique, héberger un site Web, etc. Il est possible pour un ordinateur ou un logiciel d'être client et serveur en même temps.

  • Terminal : En informatique, un terminal désigne un ensemble de périphériques de sortie (écran...) ou d'entrée (clavier, souris...), en quelque sorte l'extrémité d'un réseau. Les terminaux sont reliés à un serveur, un ordinateur qui se chargera de traiter les entrées de l'utilisateur et de renvoyer au terminal les informations résultant des traitements. La communication entre un serveur et un terminal peut emprunter différents supports (liaison téléphonique, réseaux informatiques...).

  • WYSIWYG : WYSIWYG est l'acronyme de la locution anglaise What you see is what you get, signifiant littéralement en français « ce que vous voyez est ce que vous obtenez » ou de façon plus concise « tel affichage, tel résultat ». L'acronyme est couramment utilisé en informatique pour désigner les interfaces utilisateur graphiques permettant de composer visuellement le résultat voulu, typiquement pour un logiciel de mise en page, un traitement de texte ou d'image. L'acronyme désigne, de fait, une interface « intuitive » : l'utilisateur voit directement à l'écran à quoi ressemblera le résultat final (imprimé).

Internet :

  • Adresse IP : Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est le numéro qui identifie chaque ordinateur connecté à Internet ou à un réseau domestique. Il existe des adresses IP de version 4 et de version 6. La version 4 est la plus utilisée : elle est généralement notée avec quatre nombres compris entre 0 et 255, séparés par des points ; exemple : 127.0.0.1

  • ADSL : L'ADSL est une technique de communication qui permet d'utiliser une ligne téléphonique pour transmettre et recevoir des signaux numériques à des débits élevés, de manière indépendante du service téléphonique proprement dit (contrairement aux modems analogiques). Cette technologie est massivement mise en oeuvre par les fournisseurs d'accès à Internet pour le support des accès dits « haut-débit ».

  • ADSL 2+ : L’ADSL 2+ est l'évolution de la technologie ADSL, elle exploite plus de fréquences porteuses pour les données (jusqu’à 2,2 MHz). Cela se traduit par une augmentation du débit maximal possible. Cependant, les améliorations par rapport à l'ADSL ne sont perceptibles que si l'abonné se situe à moins de 3 000 m du central téléphonique. Au-delà, les débits sont sensiblement les mêmes que ceux proposés par l'ADSL. La norme ADSL 2+ permet, dans des conditions optimales, d'atteindre des débits ATM théoriques de 25 Mbit/s (limité à 12 Mbits/s en ADSL 2) en réception et 1 Mbit/s en émission dans son utilisation la plus courante.

  • Apache : Apache HTTP Server, souvent appelé Apache, est un logiciel de serveur HTTP produit par l' Apache Software Foundation. C'est le serveur HTTP le plus populaire du Web. C'est un logiciel libre avec un type spécifique de licence, nommée licence Apache.

  • CMS : Les systèmes de gestion de contenu, ou CMS (de l'anglais Content Management Systems), sont une famille de logiciels de conception et de mise à jour dynamique de site web ou d'application multimédia

  • CSS : Le langage informatique CSS (Cascading Style Sheets : feuilles de style en cascade) est utilisé pour décrire la présentation d'un document structuré écrit en HTML ou en XML.

  • DNS : Le DNS (ou Domain Name System, système de noms de domaine) est un système permettant d'établir une correspondance entre une adresse IP et un nom de domaine et, plus généralement, de trouver une information à partir d'un nom de domaine.

  • Domaine / Nom de Domaine : Un nom de domaine est un identifiant unique lié à une entité dont les ordinateurs sont reliés au réseau Internet. Le système est hiérarchique, permettant la définition de sous-domaine(s).

  • Email : L'email ou courrier électronique désigne le service de transfert de messages envoyés par un système de messagerie électronique via un réseau informatique vers la boîte aux lettres électronique d'un destinataire choisi par l'émetteur. Principalement utilisé sur le réseau internet, il remplit un rôle similaire à celui d'une lettre postale.

  • Ethernet : Ethernet est un protocole de réseau local filaire. Depuis quelques années, les variantes sans-fil d'Ethernet (normes IEEE 802.11) dites « WiFi » ont connu un fort succès, aussi bien sur les installations personnelles que professionnelles.

  • Filaire : Se dit d'un réseau par fil, en opposition à un réseau sans fil/Wifi

  • FTP : Le FTP ou File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers) est un protocole de communication destiné à l'échange de fichiers sur un réseau TCP/IP. Il permet, depuis un ordinateur, de copier des fichiers vers un autre ordinateur du réseau, d'administrer un site web, ou encore de supprimer ou de modifier des fichiers sur cet ordinateur.

  • .htaccess : Les fichiers .htaccess sont des fichiers de configuration des serveurs web Apache. Ils peuvent être placés dans n'importe quel répertoire du site web (la configuration s'applique au répertoire et à tous les répertoires qu'il contient) et peuvent être modifiés alors que le serveur est en cours d'exécution. On peut les utiliser pour modifier les droits d'accès, créer des redirections, écrire des messages d'erreur personnalisés ou associer les extensions de fichier à des types MIME.

  • HTML : Le Hypertext Markup Language ou HTML est un langage informatique de balisage conçu pour écrire les pages web, et notamment pour créer de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet aussi de structurer sémantiquement et de mettre en page le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des applets. Il permet de créer des documents interopérables avec des équipements très variés et de soutenir l’accessibilité du web. Il est souvent utilisé conjointement avec des langages de programmation comme JavaScript et les feuilles de style en cascade (CSS).

  • HTTP : Le Hypertext Transfer Protocol, plus connu sous l'abréviation HTTP, littéralement le « protocole de transfert hypertexte », est un protocole de communication client-serveur développé pour le World Wide Web. Les clients HTTP les plus connus sont les navigateurs web permettant à un utilisateur d'accéder à un serveur contenant les données. Il existe aussi des systèmes pour récupérer automatiquement le contenu d'un site tel que les aspirateurs de site ou les robots d'indexation.

  • HTTPS : HTTPS (avec S pour secured, soit « sécurisé ») est la variante du HTTP sécurisée par l'usage des protocoles SSL ou TLS.

  • IIs : Internet Information Services, communément appelé IIS, est le logiciel serveur Web de la plateforme Windows.

  • IMAP : IMAP ou Internet Message Access Protocol est un protocole utilisé par les serveurs de messagerie électronique, fonctionnant pour la réception. Ce protocole permet de laisser les e-mails sur le serveur dans le but de pouvoir les consulter de différents clients e-mails ou webmail. Il comporte des fonctionnalités avancées, comme les boîtes aux lettres multiples, la possibilité de créer des dossiers pour trier ses e-mails… Le fait que les messages soient archivés sur le serveur fait que l'utilisateur peut accéder à tous ses messages depuis n'importe où sur le réseau et que l'administrateur peut facilement faire des copies de sauvegarde.

  • ISDN / RNIS : Un réseau numérique à intégration de services (RNIS) (en anglais ISDN pour Integrated Services Digital Network) est une liaison autorisant une meilleure qualité et des vitesses pouvant atteindre 2 Mbit/s (accès S2) contre 56 kbit/s pour un modem classique. On peut voir l'architecture RNIS comme une évolution entièrement numérique des réseaux téléphoniques existants, conçue pour associer la voix, les données, la vidéo et toute autre application ou service. RNIS s'oppose donc au réseau téléphonique commuté (RTC) traditionnel.

  • JavaScript : JavaScript est un langage de programmation de scripts principalement utilisé pour les pages web interactives.

  • LAN : Un réseau local, souvent désigné par l'acronyme anglais LAN de Local Area Network, est un réseau informatique à une échelle géographique relativement restreinte, par exemple une salle informatique, une habitation particulière, un bâtiment ou un site d'entreprise.

  • Localhost : Dans le domaine des réseaux informatiques, localhost (l'hôte local en anglais) est un nom utilisé pour se référer à l'ordinateur local. On s'en sert pour communiquer avec notre machine par l'intermédiaire du protocole IP. Le nom localhost est associé à l'adresse IPv4 127.0.0.1. L'interface Ethernet virtuelle utilisée dans cette situation se nomme l'interface de loopback.

  • Loopback : voir Localhost

  • MySQL : MySQL est un gestionnaire de base de données libre. Il est très utilisé dans les projets libres et dans le milieu industriel. MySQL est un serveur de bases de données relationnelles SQL développé dans un souci de performances élevées. Il est multi-thread, multi-utilisateurs. C'est un logiciel libre développé sous double licence en fonction de l'utilisation qui en est faite. MySQL fait partie du quatuor LAMP : Linux, Apache, MySQL, PHP. Le couple PHP/MySQL est très utilisé par les sites Web et proposé par la majorité des hébergeurs.

  • NAT : En informatique, on dit qu'un routeur fait du Network Address Translation (NAT) (ce qu'on peut traduire de l'anglais en « traduction d'adresse réseau ») lorsqu'il fait correspondre les adresses IP internes non-uniques et souvent non routables d'un intranet à un ensemble d'adresses externes uniques et routables. Ce mécanisme permet notamment de faire correspondre une seule adresse externe publique visible sur Internet à toutes les adresses d'un réseau privé, et pallie ainsi la carence d'adresses IPv4 d'Internet

  • Newsgroup : Usenet (également connu sous le nom Netnews) est un système en réseau de forums de discussions, inventé en 1979 et basé sur le protocole NNTP. Il a rapidement été rendu utilisable via Internet où il reste aujourd'hui en usage. Certains le trouvent moins simple d'emploi que les forums Web mais il a pour principaux avantages de permettre une lecture plus rapide (car moins personnalisée et perturbée visuellement) et de faciliter la réplication des articles sur les serveurs du monde entier. De nos jours, la plupart des nouveaux venus sur Internet découvrent et utilisent Usenet via la rubrique Groups de Google. Habituellement, l'usage (lecture ou écriture) a lieu via un logiciel dit lecteur de nouvelles ou newsreader en anglais.

  • PHP : PHP est un langage de scripts libre principalement utilisé pour produire des pages web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant également fonctionner comme n'importe quel langage interprété de façon locale, en exécutant les programmes en ligne de commande.

  • phpBB : phpBB est un logiciel de forum développé en PHP et s'appuyant sur une base de données. Développé par des membres de différentes origines durant leur temps libre, il est mis gratuitement à disposition de tous dans les conditions définies par la licence GNU/GPL. Pour l'utilisateur lambda, la seule condition est de conserver la mention du copyright faite en bas de chaque page.

  • POP3 : POP3, ou Post Office Protocol Version 3 (littéralement le protocole du bureau de poste, version 3), est un protocole qui permet de récupérer les courriers électroniques situés sur un serveur de messagerie électronique.

  • PPP : Le protocole point à point ou PPP (en anglais point-to-point protocol) est un protocole de transmission pour l'internet qui permet d'établir une connexion entre deux hôtes sur une liaison point à point.

  • PPPoE : PPPoE (en anglais point-to-point protocol over Ethernet) est un protocole d'encapsulation de PPP sur Ethernet. Il permet de bénéficier des avantages de PPP, telles la sécurité (chiffrement) et le contrôle de la connexion (débit, etc.), sur un réseau 802.3. Il est beaucoup employé par les connexions haut débit à Internet par ADSL et câble destinées aux particuliers, bien qu'une connexion utilisant un pont Ethernet-Ethernet soit souvent plus stable et plus performante.

  • Proxy : Un proxy ou serveur mandataire est un serveur informatique qui a pour fonction de relayer des requêtes entre un poste client et un serveur. Les serveurs mandataires sont notamment utilisés pour assurer les fonctions suivantes : mémoire cache , la journalisation des requêtes (« logging »), la sécurité du réseau local et le filtrage et l'anonymat. L'utilité des serveurs mandataires est importante, notamment dans le cadre de la sécurisation des systèmes d'information.

  • Réseau Local : Un réseau local, souvent désigné par l'acronyme anglais LAN de Local Area Network, est un réseau informatique à une échelle géographique relativement restreinte, par exemple une salle informatique, une habitation particulière, un bâtiment ou un site d'entreprise.

  • RJ-11 : Un connecteur RJ-11, également appelé Registered Jack 11 est un standard international utilisé par des appareils téléphoniques fixes. Il est toutefois également utilisé dans le domaine des réseaux locaux.

  • RJ-45 : Un connecteur RJ-45 est une interface physique souvent utilisée pour terminer les câbles de type paire torsadée. « RJ » vient de l'anglais Registered Jack (prise jack enregistrée) qui est une partie du Code des règlements fédéraux (Code of Federal Regulations) aux États-Unis. Il comporte 8 broches de connexions électriques. Une utilisation très courante est le câblage Ethernet, utilisant 4 broches (2 paires). On l'utilise aussi comme connecteurs de téléphones de bureaux et pour les application de réseaux informatiques comme l'ISDN et les T1.

  • RNIS : voir sous ISDN

  • SMTP : Le SMTP ou Simple Mail Transfer Protocol (littéralement « Protocole simple de transfert de courrier ») est un protocole de communication utilisé pour transférer le courrier électronique vers les serveurs de messagerie électronique. Le SMTP ne permet pas de récupérer à distance des courriels arrivés dans une boîte aux lettres sur un serveur. Les standards Post Office Protocol (POP) et IMAP ont été créés dans ce but.

  • SSH : SSH ou Secure Shell est à la fois un programme informatique et un protocole de communication sécurisé. Le protocole de connexion impose un échange de clés de chiffrement en début de connexion. Par la suite toutes les trames sont chiffrées. Il devient donc impossible d'utiliser un sniffer pour voir ce que fait l'utilisateur. Le protocole SSH a été conçu avec l'objectif de remplacer les différents programmes rlogin, telnet et rsh.

  • SSL : Transport Layer Security (TLS), anciennement nommé Secure Socket Layer (SSL), est un protocole de sécurisation des échanges sur Internet.

  • Telnet : Telnet est un protocole réseau utilisé sur tout réseau supportant le protocole TCP/IP. Le but du protocole Telnet est de fournir un moyen de communication très généraliste et bi-directionnel. Telnet est aussi une commande permettant de créer une session Telnet sur une machine distante.

  • VDSL : La technologie VDSL (Very high bit-rate DSL) est basée sur la même technologie que l'xDSL, (les signaux VDSL sont transportés sur une paire de cuivre, simultanément et sans interférence avec la voix téléphonique), elle permet d'atteindre de très hauts débits : elle peut fournir de 13 à 55,2 Mbps dans un sens et de 1,5 à 6 Mbps dans l'autre ou, si l'on veut en faire une connexion symétrique, un débit de 34 Mbps.

  • VNC : VNC ou Virtual Network Computing est un logiciel ouvert pour se connecter à un ordinateur distant. Il permet de transmettre les saisies au clavier ainsi que les clics de souris d'un ordinateur à l'autre, à travers un réseau informatique. VNC est indépendant de la plateforme : un client VNC installé sur n'importe quel système d'exploitation peut se connecter à un serveur VNC installé sur un autre système d'exploitation. Il existe des clients et serveurs VNC pour la plupart des systèmes d'exploitation. Plusieurs clients peuvent se connecter en même temps sur un même serveur VNC. Une utilisation de ce protocole est le support technique à distance, ainsi que la visualisation de fichiers sur votre ordinateur de travail à partir de votre ordinateur personnel.

  • VPN : Le Réseau privé virtuel (VPN ou Virtual Private Network, en anglais) présenté ici, est vu comme une extension des réseaux locaux et préserve la sécurité logique que l'on peut avoir à l'intérieur d'un réseau local. Il correspond en fait à une interconnexion de réseaux locaux via une technique de "tunnel".

  • WAN : Un réseau étendu (souvent désigné par l'anglais WAN ou Wide Area Network) est un réseau informatique couvrant une grande zone géographique, typiquement à l'échelle d'un pays, d'un continent, voire de la planète entière. Le plus grand WAN est le réseau Internet.

  • WebDAV : WebDAV (Web-based Distributed Authoring and Versioning) est un protocole (plus précisément, une extension du protocole HTTP). WebDAV permet de simplifier la gestion de fichiers avec des serveurs distants. Il permet de récupérer, déposer, synchroniser et de publier des fichiers (et dossiers) rapidement et facilement. L'objectif principal de WebDAV est de rendre possible l'écriture à travers le web et pas seulement la lecture de données. WebDAV permet à plusieurs utilisateurs d'éditer le contenu d'un dossier web simultanément. Il saura gérer les droits d'accès aux fichiers (ou dossiers), en verrouillant momentanément les fichiers et dossiers édités. Sous Windows XP, les dossiers WebDAV se trouvent dans les "Favoris réseau".

  • WiFi / Wireless : Wi-Fi est une technique de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne et, depuis, devenue un moyen d'accès à haut débit à Internet.

  • WLAN / Wireless LAN / Réseau sans fil : Un réseau sans fil est un réseau informatique qui connecte différents postes entre eux par ondes radio. La norme la plus utilisée actuellement pour les réseaux sans fil est la norme IEEE 802.11, mieux connue sous le nom de Wi-Fi.

 



 

 

 

Ce lexique a été crée à partir de Wikipedia. Pour de plus ample informations, allez sur http://fr.wikipedia.org.